FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 29 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Janvier 2023


L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
   

 Date du jour   Evènement




France vs Brésil au Portugal le 19 décembre

17-11-2014 é 16:49:10    Incredible    MMA Monde


Trois TOP 5 français seront du déplacement au Portugal le 19 décembre prochain à l’occasion de l’INVICTUS 2. Trois de nos meilleurs combattants donc qui tenteront d’ajouter une nouvelle victoire à leur palmarès déjà bien fourni, aidés, pour le placement par l’un des acolytes du team Pythagore, Ced Pereira, et l'inusable Fred Fernandez.

Mise à jour: Boubacar Baldé (9/8 - Platinium/ Pugiliste team) remplace Malik Merad sur ce combat qui marque aussi son retour chez les moins de 93 kilos. Le premier d’entre eux est Malik Merad (19/12 - team Apash). Fraichement arrivé au Bellator, le lyonnais s’offre une petite escale européenne où il défiera le vétéran de l’UFC, Ronny Markes (15/3). Le brésilien sera un nouveau gros challenge pour le meilleur lyonnais qui soit à l’heure actuelle et qui n’a peur de personne sur le circuit.

Nicolas Joannes (12/10 - Pythagore), lui, enchaine les combats. Déjà prévu en Suède le 29 novembre, il passera son avant Noël au Portugal contre Sandro Gemaque de Souza (7/5/1). Toujours très généreux dans ses combats, Nicolas devra faire attention de ne pas non plus trop en faire pour s’économiser un peu, et s’assurer une belle victoire.

Enfin, plus rare que ses deux collègues du jour, Shamil Ismailov (9/1 - United Fight Team) sera aux prises avec le brésilien Thawa Ril (7/5), un autre brésilien. Avec sa boxe solide et ses constants progrès au sol, Shamil est devenu un des combattants les plus complets de l’hexagone.

Sous des airs de France Brésil, l’Invictus 2 promet donc de très belles choses et nous laissent envisager un possible « et 1, et 2, et 3/0 » déjà entonné en 1998 !



Noter cet article (3)