FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 19 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Novembre 2017


L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
   

 Date du jour   Evènement




Retour sur le HFC avec Sébastien ROBINET

26-09-2017 à 19:08:08    Incredible    Interviews


Superfred: il y a des combattants remarquables, extraordinaires qui foulent les surfaces et cages de combat chaque week-end. Des combattants aguerris qui accomplissent des choses incroyables et pour lesquelles nous vouons une admiration sans limite. Mais des combattants comme Sébastien Robinet, il n'y en a pas deux! Qui d'entre nous ne l'a pas rencontré lors d'une compétition de grappling, de sambo ou de MMA?

Il est présent dès lors qu'un évènement contient le mot compétition, tel un animal insatiablement affamé. Pourtant, ce n'est pas uniquement le compétiteur qui attire l'oeil, mais ce que retient l'observateur, c'est surtout son incroyable charisme, qui transpire de chaque pore de sa peau. Une attitude unique d'enthousiasme sans filtre qui détonne et qui ne peut laisser indifférent. "Un exalté de la vie" comme il le confie.

C'est unaninement que ses adversaires saluent son fairplay, avant, pendant ou après le combat. Une poignée de main franche et un salut sous forme de révérence. Simple mais lourd de sens.

Son palmarès, éloquent, est à la hauteur du personnage: champion du NAGA, troisième au championnat du monde de sambo sportif, plusieurs titres de champion de France accumulés dans cette discipline, mais aussi en JJB, et des victoires dans la redoutable compétition de Montrouge.

A 45 ans, et après une défaite aux contenders 33, on aurait pu croire que Sébastien avait trouvé sont chant des cygnes. Et bien non! C'est mal le connaître, il veut tout bonnement réaliser son rêve: combattre en MMA. La boucle de son incroyable parcours. C'est finalement Jean-Michel Foissard qui lui donne cette chance en l'intégrant sur la carte du HFC à Bâle. A l'issue d'un tournoi à 87 kilos, il remporte une formidable victoire.

La plus belle image que l'on peut avoir de lui: celle de son saut en parachute qu'il a partagé sur Facebook, seul dans le ciel, libre, au-dessus des nuages. Qui sait vers quel nouvel exploit cet homme peut encore s'envoler?

Superfred est allé rencontrer le bonhomme afin de revenir avec lui sur son parcours.

Sébastien, qu'as-tu ressenti après cette première victoire acquise en MMA?

C'était magique! J'attendais depuis 12 ans cette opportunité. Moi qui voyage de compétitions en compétitions au coeur de notre belle France et dans toute l'Europe, pour des championnats de France, européens ou championnats du monde, comme tu le sais déja en grappling en jiu jitsu brésilien en sambo sportif et combat en pancrace et même en shooto.

Toi qui es habitué de ces autres surfaces de combat, y a t'il eu une appréhension de ta part au moment d'entrer dans cette cage?

Oui, un mélange d'appréhension et d'excitation. S'entrainer en octogone et y combattre véritablement en compétition c'est tellement différent. Pour mon premier combat (défaite contre Florian Hoffner), j'étais en effervescence, pour le deuxieme (victoire face à Ramzi Salimi), après avoir tout analysé, j'étais calme et concentré.

Tu as disposé de ton adversaire assez vite. Peux-tu nous en parler?

D'abord, j'ai affronté mon frère de combat Antoine Hoffne, très respectueux et courageux. Je l'ai observé à la pesée et je savais que dès le début de combat il allait se ruer sur moi pour me bombarder de coups de poings.A deux reprises quand il casse la distance, je lui ai placé deux guillotines à la volé mais malheureusement sa tête glissait à cause de la transpiration et  je n'ai pas pu le soumettre. Résultat, il va gagner aux points! Ensuite il va perdre par soumission contre Ramzi Salimi,n en milieu de 1er round!

Que penses-tu avant d'affronter Salimi?

Il a exactement le même profil qu'Antoine. Il est vaillant et ne recule jamais. A 18 ans, il va tout faire pour me finir de bout en anglaise. J'applique tout de suite la stratégie de mes deux coaches Sami Zran et Steven Blot. Les mains ouvertes en avant dès qu'il approche, une rafale de gauche, suivie de low kick ou de front kick. Au moment où il rentre, je lui ai placé une nouvelle guillotine à la volée. Il me slame violemment, il résiste et après 1 mn 30 de combat je le soumets. Après comptabilisation des points, ma soumission a été la plus rapide de notre tournoi je suis declaré vainqueur du tournoi mis sur pied par Jean-Michel Foissard et son épouse Sophie.
 
Comment se sont passés les contacts avec Jean-Michel pour qu'il te permette d'intégrer le tournoi?
 
C'est extraordinaire. Enfin des personnes qui me font confiance et qui me donnent ma chance. Notre Sysy MMA de Nîmes lui a parlé de moi. Là, Jean-Michel ne lui répond pas "ah, il a 45 ans!". Non, il lui dit tout simplement qu'il va me trouver un combattant. Pourquoi? Parce que je suis dans le haut niveau depuis 12 ans et que je suis un passionné. Je n'existe que pour ça!  Lui, il a pris le temps de lire mon CV sportif. Je suis tout le temps en compétition et généralement contre des frères de combat de 18 à 35 ans!

On te reverra au HFC ou sur un autre gala de MMA?
 
J'en serais ravi mon superfred. Je suis encore très vigoureux, j'ai de l'endurance et de la résistance, de la détermination et du fond physique. Je m'entraine consciencieusement.
 
Quelles sont tes prochaines échéances sportives?
 
Je pars du 20 au 23 octobre en Grèce pour un 4ème championnat du monde de sambo sportif master. Ce n'est jamais fini avec moi.
 
As-tu un mot à dire pour les lecteurs de France Fight?
 
Je vais commencer par remercier ma team Obyfight sambo fighter, mes sponsors Venum et Dollamuret je dirai à tous nos lecteurs et lectrices passionnés de France Fight: "Ne renoncez jamais à vos rêves, tout est possible, vivez avec passion et prenez soin de vous avec amour! Et vive notre fabuleux MMA!"
 
Merci Sébastien pour cette interview, on te souhaite le meilleur pour la suite.

 



Noter cet article (4)