FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 10 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Janvier 2020


L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
   

 Date du jour   Evènement




Contenders 33: les poids lourds

14-11-2016 é 21:30:20    Incredible    MMA Monde


Après les featherweight, vient le tour des combattants poids lourds sélectionnés pour les contenders 33 qui se déroulent au gymnase Japy le 26 novembre prochains. Quatre beaux gabarits qui vont s'affronter pour tenter de remporter la ceinture de la catégorie. Ca risque de cogner sec, de projeter fort, et de donner du spectacle au public.

Aboubacar BATHILY (0/2/1 - Kumite Team) a trois combats à son actif et pourtant un seul et unique adversaire: Karra Hammodi. D'abord vaincu au 100% fight sur décision, Bathily obtient le match nul par la suite avant de retrouver Hammodi aux contenders. Une chose est certaine, il va découvrir un nouvel opposant ce 26 novembre, et tentera de décrocher un premier succès sur le circuit.

Rachid METLOUTI (6/7 - Kongo Smashin Club) est le combattant qui a le plus de combats à son actif. Après une belle saison 2015/2016 (3 succès et 1 défaite en MMA), Metlouti retrouve les rings français près de deux ans après sa dernière apparition. Il a déjà participé aux contenders et n'a qu'une seule ambition: le titre. L'excellence de son anglaise pourrait faire la différence.

Mohamed OUNISSI (Team Adrénaline) est le seul des quatre qu'on n'ait pas encore vu au combat. ON sait de lui qu'il est l'un des sparrings privilégiés de Malik Merad, mais aussi qu'il vient notamment du judo. On pourra peut-être en savoir davantage sur lui samedi prochain puisqu'il figure sur la carte du Lyon FC 7 où il doit affronter Sofiane Boukichou.

Grégory ROBINET (1/1 - Multiboxing Persan) est le dernier participant du tournoi. Pour ses débuts professionnels, il affrontait Florian Navarro avant de cueillir un premier succès sur Merryl Aissani. Il a fait partie, soulignons-le, des sélections du groupe France. Dégageant une sorte de sérénité sur le ring, sa force tranquille pourrait lui servir d'atout indéniable.



Noter cet article (3)