FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 28 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Janvier 2023


L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
   

 Date du jour   Evènement




BA Avignon: point sur la saison 2014/2015 du club des Schiavo

16-11-2014 é 09:57:42    Incredible    MMA Made in France


Cyril Asker (5/1 – Bushido Académie Avignon) signe à l’EFC, cette organisation sud-africaine qui se dote jour après jour de plusieurs des meilleurs espoirs du MMA international. En ayant d’abord privilégié les combattants ayant un passeport africain, l’organisation a fait clairement le choix d’ouvrir davantage ses portes aux autres aujourd’hui. Un peu plus tôt cette année, c’est Boubacar Baldé qui était signé sur cette organisation, bien qu’on y attende toujours ses débuts. 

Mais revenons-en à Cyril Asker, le poids lourds emblématique de la Bushido Académie Avignon, menée avec panache par les frères Samy et James Schiavo. Un combat aura suffi à Asker pour se révéler mais aussi se tirer, à son insu, une balle dans le pied. Ce combat, il eut lieu en 2012 au Cage Warriors. A l’époque, il prend en quasi dernière minute le fight contre Adam Brearley, sorte de mastodonte de muscles que le show veut propulser. Un round plus loin, l’anglais est TKO et Asker se révèle clairement au grand public. Puis plus rien, ou presque. Cette victoire au Cage Warriors fera en sorte qu’on ne l’y voit plus, curieusement et commence alors le temps des galères.

Pas de proposition de combats, beaucoup de refus, rien de concret. Frustrant au possible pour un gaillard qui ne demande qu’à en découdre. S’ensuit un combat accepté dans la petite organisation du MMA Berlin qui lui ouvrira les portes quelques mois après du Roundhouse. Deux victoires en Allemagne, entrecoupée d’un cut forcé à moins de 93 kilos qui lui vaudra une première défaite en Grande-Bretagne. Condamné à faire des concessions pour pouvoir combattre, Asker ne peut plus vraiment évoluer.

Il y a quelques semaines, Cyril poussa un cri du cœur sur la toile. Entretemps, Juha Saarinen veut faire son retour en MMA après de nombreuses blessures. Entre négociations sur le poids et validation du combat, les choses prennent tournure et Asker se retrouve donc au Cage où il signe une grosse perf sur le finlandais (qui prendra sa retraite à la fin du combat) et déjà dans sa tête, il pense à ce contrat avec l’EFC. La patience a fini par payer. Reste plus qu’à attendre l’annonce du premier combat. Asker sera présent le 6 décembre au Kempo Fight Tournament de Nicolas Godin mais doit renoncer au GFA du mois de mars car son contrat d’exclusivité sera alors entré en vigueur.

Avec cette signature, c’est toute la Bushido Académie qui va ainsi pouvoir briller. James Schiavo est d’ailleurs revenu avec nous sur cette rentrée qui compte une centaine d’adhérents sur la BA d’Avignon. Deux nouvelles BA se sont créées à Tarbes, avec Lova Randrianasolo, et à Entraigues, avec Damien Pighiera.

«  Sur Avignon, nous avons toujours nos deux sections de JJB et nous avons aussi intégré l’école internationale Checkmat, que nous représentons donc au niveau des combats que nous faisons. Au niveau des effectifs pros, il y a eu pas mal de mouvements. Freddy Debessel va se consacrer au MMA (défaite hier soir en Finlande) après avoir connu une saison faste en pancrace (6 victoires), Ali Uncucan a décidé d’arrêter pour se consacrer à son travail, Thibault Gouti est parti vers d’autres horizons, tout comme Jonathan Ramon. Après concertation avec mon frère, nous avons décidé de ne plus prendre de combattant qui n’ait pas été intégralement formé chez nous. Quelquefois, cela se passe très bien, comme c’est le cas avec Renee Forte  avec qui nous sommes allés jusqu’à l’UFC, mais la plupart du temps, cela ne fonctionne pas vraiment. Il n’est pas évident de venir d’un autre club, d’accepter de nouveaux partenaires, une nouvelle méthode de travail, de nouvelles techniques, etc. Ce n’est pas donné à tout le monde.

De plus nous n’organiserons pas d’Ultimate Bushido 4 cette année. Plusieurs raisons à cela : la dernière édition a un bilan financier à zéro ; pas de perte mais pas de gains non plus. Don financièrement, nous ne pouvons pas nous permettre de prendre le moindre risque. De plus, plusieurs combattants sont donc partis. D’autres ont des emplois du temps professionnels compliqués (Loïc Mimart ne peut s‘entrainer qu’en loisir) ou vont se consacrer au MMA (Freddy et Cyril). Cela ferait léger pour notre carte si nous n’avons aucune tête d’affiche locale. Enfin, nous n’avons pas de structure fédérale. La DDJS du Vaucluse refusera que nous fassions notre gala sous la fédération de kempo. Je n’aime pas les règles actuellement en vigueur à la FFSCDA, sans parler des problèmes d’arbitres incompétents que nous avons pu voir la saison passée sur différents galas en France. Bref, tout cela additionné, cela fait beaucoup de paramètres négatifs. On se consacrera donc à un meilleur travail en interne, en formant nos combattants de A à Z ».

Cela a le mérite d’être clair. En attendant cela ne ternit en rien les excellents résultats cumulés la saison dernière par l’équipe de la BA d’Avignon (Cyril Asker, Freddy Debessel, Ali Uncucan, Damien Pighiera, Romain Lange, Romain Potier, Oliver Bach, Lova Randrianasolo ont tous combattu la saison passée). On ne peut non plus négliger les très bons résultats réalisés par les combattants des autres BA (Lyon, Ajaccio, Beaucaire, Nîmes …) avec des champions comme Dara Nhang, Roxane Teixeira, Sofian Boucherf, Franck Thomas, etc. Même si la saison qui vient s’annonce peut-être moins dense en quantité, elle devrait être éclatante sur la scène internationale avec les têtes d’affiche du club !



Noter cet article (5)