FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 23 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Août 2017


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
   

 Date du jour   Evènement




Tops & Flops #4 -Zoom sur le mois d'avril 2014 !

09-05-2014 à 17:33:06    Mattoulon    Tops & Flops


 

Que s'est-il passé le mois dernier ? Six événements marquants, trois bons et trois moins bons choisis par la rédac' de France Fight !

 

TOPS

 

Numéro 3 : Fabricio Werdum aura sa chance pour le titre de l'UFC

Roy Nelson, Mike Russow, Antonio Rodrigo Nogueira et Travis Browne... Ce sont les quatres noms que le brésilien Fabricio Werdum (18-5-1) a accroché à son palmarés depuis son retour à l'UFC en février 2012. Ces victoires lui ont permis de décrocher un combat pour le titre poids-lourd de l'organisation face à Cain Velasquez (13-1-0), il est programmé pour l'UFC 180 qui se déroulera le 15 novembre prochain au Mexique où le champion en titre aura donc le soutien de son public !

 

Numéro 2 : Malik Merad, encore lui !

Nous en parlons souvent en ce début d'année sur France Fight, il était au programme des "Tops" au mois de février 2014 ayant accumulé trois victoires en un mois ! Malik Merad est inévitablement de retour dans les "Tops" du mois d'avril avec deux victoires supplémentaires au compteur ! Il a d'abord battu Mohamed Felx Ali dans la prestigieuse organisation du Cage Warriors au cours d'un combat titanesque et a confirmé en fin de mois à domicile au Lyon FC face à Soule Konate dans un combat pas moins spectaculaire. 

 

Numéro 1 : Retour gagnant pour Karl Amoussou au Bellator

Karl Amoussou, qu'il est inutile de présenter, avait subi deux défaites consécutives dans la prestigieuse organisation américaine, le Bellator. Le 18 avril dernier, il renouait avec la victoire grace à une décision partagée face à David Gomez. L'histoire continue !

 

FLOPS

 

Numéro 3 : Cheick Kongo ne sera pas champion du Bellator pour cette fois

Le numéro 1 poids-lourd français qui combat au Bellator avait passé les deux premiers tours du tournoi heavyweight de l'organisation avec brio mais a vu le titre s'envoler sous son nez suite à une décision unanime en la faveur de Vitaly Minakov. Cheick Kongo est d'ores et déjà prévu pour la prochaine saison du tournoi du Bellator.

 

Numéro 2 : Une bagarre au TUF

Dans l'émission de téléréalité de l'UFC "The Ultimate Fighter", les deux coachs de cette saison, Wanderlei Silva et Chael Sonnen en sont venus aux mains en dehors de la zone de combat et sans gants, un comportement pas tellement professionnel mais qui aura créé le buzz. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, voici la vidéo...

 

 

Numéro 1 : Mauvais arbitrages

Nous tenions à approfondir le problème que nous avions évoqué dans notre article. Le LFC est une très belle organisation française qui n'a cessé d'évoluer depuis la première édition et qui a un bel avenir devant elle. Cependant, lors de ce dernier gala, un seul arbitre a assuré les dix-huit combats de la soirée, ce qui est énorme et ne devrait jamais se voir, des erreurs d'arbitrages étaient présentes dés le début et ont nui au bon déroulement de certains combats. Pour citer quelques exemples sans donner de noms : Des combattants relevés alors que l'un d'entre eux avait une position dominante et travaillait ou parfois le contraire, des combattants non relevés alors que rien ne se passait ; Des retours au centre du ring dans des positions qui n'étaient pas celles dans lesquelles le combat avait été stoppé ; Cerise sur le gateau : un combattant met un coup après que l'arbitre ait dit "stop" et ne se voit pas disqualifié (rappelons que ça avait coûté une radiation de l'UFC à Paul Daley)...

Dernièrement, le FMC a également été victime de problème d'arbitrage. Des arbitres de sports pieds-poings ont assuré la soirée et relevaient généralement les combattants instantanément après être allés au sol. Une demande de déclaration en no contest pour le combat de Norman Paraisy serait d'ailleurs en cours.

L'arbitrage est loin d'être une tâche aisée et les erreurs peuvent arriver à tout le monde, mais il est toujours bon de se remettre en question, même après vingt ans d'exercice.



Noter cet article (5)