FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 18 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Septembre 2018


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
   

 Date du jour   Evènement




Retour sur le Fightway Challenge 8

03-03-2014 é 20:16:13    Incredible    MMA Made in France


Dire de la MK Legion qu’elle est une famille est un doux euphémisme ou un faible mot. Quand on voit chacun de ses membres au charbon, aider son pote, mettre la main à la pâte, on se dit qu’on aimerait assister à ça dans toutes les équipes de France. C’est beau, c’est rare, et cela méritait d’être souligné en guise de propos introductifs à ce retour sur le Fightway Challenge 8. Encore un énorme travail de fait pour l’organisation marseillaise, menée par ses deux complices de toujours Kael et Mehdi Benmakhlouf.

Sur le ring, le nombre important de combats n’a pas alourdi la soirée tant l’enchainement fut fluide et bien cadencé. En guise de final, Malik Merad aura tout simplement réussi son pari : celui d’enchainer trois combats en autant de samedis et surtout d’accrocher la ceinture de l’organisation autour de sa taille. Face à Frédéric Lefèvre, qui faisait ses débuts en lourds pour l’occasion, il aura trimé, de haute lutte. Une nouvelle fois, sa cheville aura été mise à rude épreuve mais c’est sans connaitre la force de résistance de Merad qui trouvera son salut dans le troisième round sur americana. Frédor n’a lui pas démérité, donnant son maximum, encore une fois, dans la bataille mais Merad a gagné en maturité et en gestion du combat.

Une autre ceinture a été décernée. Adel Bendjelloul et Bouzid Belhameche sont rivaux depuis l’an dernier et leur premier affrontement s’étant soldé par un match nul. Une nouvelle fois, les deux auront tout donné dans ce combat, une vraie guerre, très plaisante à regarder. Toujours délicat de donner son avis dans un tel combat mais au final c’est le « local » qui l’emporte à la décision. Belhameche devient ainsi le champion.

Trois combats internationaux avaient également lieu et accueillant des espagnols de la team MMA Allianza. Vincent Del Guerra a parfaitement su gérer et adapter son game plan face aux très bon kicks de son adversaire. Moktar Benkaci a connu un combat plus compliqué en ne trouvant qu’une décision finale. Pour Fouad Mesdari, l’essentiel était de se faire plaisir et de retrouver de bonnes sensations après une passe difficile. Après un premier round rondement mené, il a semblé en-dessous lors de la deuxième reprise. Ce n’est donc pas illogique d’avoir droit à un match nul au final.

Deux beaux combats eurent également lieu en fin de programme. Loïc Marty – qu’on  n’avait pas vu en France depuis des années – affrontait Christopher Jacquelin. Ca a cogné, et très bien cogné même entre les deux hommes. Un combat doté d’une très belle intensité qui se soldera par une décision partagée en faveur de Marty et à la faveur aussi d’un point de pénalité encaissé par Jacquelin après plusieurs kicks atterrissant dans les parties adverses.

Thibault Gouti et Sofian Benchohra ont également offert l’un des plus beaux duels de la soirée. Avec Benchohra, de toute façon, on a toujours droit à du spectacle. Ca se bagarre. Gouti, lui, confirme tout le bien qu’on pense de lui et demeure invaincu en prenant également la décision ici.

Bien en avant ces temps-ci, les femmes ont aussi eu droit à leur combat. Morgane Delagnau et Samantha Jean-François étaient donc opposées. Sur un contre, Delagnau se fait toucher et saigne abondamment mais le combat se poursuit au sol. Saluons encore une fois l’abnégation des jeunes femmes en  général qui livrent des duels acharnés. Ce fut encore le cas pour Morgane qui, malgré la douleur continua tout le round. Samantha Jean-François, elle, comptait effacer son échec lors des PFC Challengers. Elle géra parfaitement la situation et gagna le duel après que Delagnau fut contrainte, par le médecin, d’arrêt avant la reprise du second round.

Belhameche vs Bendjelloul

On ne saurait parler de chacun des combats de la soirée, car le spectacle fut dense et globalement de très grande qualité. Ce fut l’occasion pour la plupart des membres de la MK Légion de combattre devant leur public, un public marseillais connaisseur et très respectueux. On retiendra aussi le show de Jean Bagal qui se prêta généreusement au jeu du combat d’exhibition avec Salem, pour le plaisir de celui-ci, de ses potes de la team et de l’ensemble du public. Un très beau moment de partage et de générosité. On aura aussi une petite pensée pour Amine Chibi qui a du se faire opérer du poignet dans la foulée de son combat.

Le lendemain, une compétition classe C (et deux combats classe B) eut lieu, toujours à Marseille, comme le veut la tradition du Fightway Challenge. Beaucoup de compétiteurs au rendez-vous, des cadets aux vétérans, en passant par ces demoiselles, ont travaillé leurs gammes, ans la bonne humeur.

Retrouvez l'ensemble des résultats sur ce lien



Noter cet article (6)